Questions fréquentes

Qu’est-ce que c'est un van ?

Presque ! Un petit camping-car qui a l’avantage de rester en catégorie 1 (comme les voitures) au péage. Avec sa hauteur d’exactement 2 mètres, vous pourrez passer sous la majorité des barres.

Avec un confort de conduite d’une voiture haut de gamme, pas de problème de gabarit important. Nos vans sont équipés de radars de recul avant et arrière pour une prise en main plus sereine.

Le van, c’est aussi la liberté de passer plus facilement sur les routes étroites et un confort de conduite inégalable. Avec le confort essentiel pour votre aventure.

A combien peux-t-on voyager en van ?

Nous avons un seul modèle de van avec 5 places assises comprenant 2 sièges à l’avant et une banquette 3 places à l’arrière. Il y a 4 couchages à proprement parler grâce à 1 lit double en bas et 1 lit double en haut dans la tente de toit. Pour la 5ème personne, il est possible d’ajouter un lit d’appoint (enfant jusqu’à 10 ans) sur les sièges du conducteur et du passager à l’avant. 

Y a-t-il la douche intégrée au van ?

L’évier a une douchette qui peut passer par la fenêtre et servir de douche extérieure. Nous louons aussi des douches solaires qui ont l’avantage d’être chauffées au soleil la journée. Il est possible d’utiliser des douches sur votre route ou de faire une pause au camping si vous voulez plus de confort.

Et pour les WC comment fait-on ?

On peut s’arrêter dans les WC publics ou on opte pour les WC portatifs que vous pouvez utiliser quand vous voulez dans le van. Si vous allez dehors, on veille à ne pas laisser de papier dans la nature.

Mais le bivouac, ce n'est pas interdit ?

Il y a la théorie :

D’après l’article R111-32le camping est librement pratiqué, hors de l’emprise des voies publiques et des routes, avec l’autorisation de celui qui a l’usage du sol, sous réserve, le cas échéant, de l’opposition du propriétaire.

D’après l’article R111-33, le camping pratiqué seul ainsi que la création de terrains de camping sont interdits, sauf dérogations :

  • sur les rivages de mer ou les sites inscrits ;
  • dans les sites classés ou en instance de classement ;
  • dans les secteurs sauvegardés, dans le champ de visibilité des édifices classés au titre des Monuments Historiques et des parcs et jardins classés ou inscrits et ayant fait l’objet d’un périmètre de protection ainsi que dans les aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine ;
  • dans un rayon de 200 mètres autour des points d’eau captée pour la consommation.

D’après l’article R111-34, la pratique du camping en dehors de terrains aménagés peut être interdite dans certaines zones :

  • par le Plan Local d’Urbanisme (PLU), ou par le document d’urbanisme en tenant lieu ;
  • par arrêté du maire ;
  • lorsque cette pratique est de nature à porter atteinte à la salubrité, à la sécurité ou à la tranquillité publique.

Pour finir, ces interdictions ne sont opposables que dans la mesure où elles ont été portées à la connaissance du public grâce à la mise en place d’affiches en mairie et de panneaux sur les principales voies d’accès menant aux lieux visés par ces interdictions.

 

Et la pratique :

En réalité, le camping sauvage ou bivouac est bien souvent toléré. Il y a un concept de base qui est de se demander si l’endroit où l’on se trouve est bien autorisé.

Ce n’est pas parce que d’autres le font, qu’il faut le faire.

Soyez discrets, sachez vous reculer des zones touristiques et vous adaptez en fonction de la saison. C’est sûr qu’en pleine saison touristique, les possibilités sont plus limitées qu’hors saison où personne ne vous dira rien.

Les bases essentielles pour continuer à pouvoir bivouaquer longtemps :

  • Pas de feux.
  • Pas de déchets (ramenez votre PQ, ne laissez aucun papier s’envoler, voire même nettoyez les déchets que vous voyez).
  • Ne vous posez pas chez des privés ou alors demandez si le terrain convoité leur appartient et s’il est possible de passer la nuit.
  • Sachez opter pour le camping lorsque vous voyez que c’est préférable. Et en plus, une bonne douche vous fera le plus grand bien !

 

Bon plan de Graviteo
Si vous êtes sages, nous pouvons vous donner nos bons plans bivouacs. Appelez-nous pour parler de votre projet : 05 62 50 16 06 😉
Sinon, il existe une application park4night qui est bien mise à jour et à laquelle vous pouvez contribuer. Elle répertorie tous les spots de bivouac gratuits dans le monde.

Que comprend le prix ?

Chez Graviteo, il n’y a « pas de coût caché ».

Notre prix comprend :

  • La location pour la durée du séjour
  • L’assurance
  • Le forfait kilomètre de 300 km par jour
  • Le linge de lit jusqu’à 4 personnes
  • Des véhicules neufs (1 à 2 ans maximum)
  • 5 places assises
  • Une cuisine équipée avec ustensiles et couverts pour 5 personnes
  • 24 L d’eau potable
  • Frigo de 40 L en façade
  • 1 évier avec douchette amovible qui peut servir de douche extérieure
    Comment fonctionnent les tarifs de location ?

    Les tarifs s’adaptent en fonction de la saison et de la durée de votre séjour.

    Notre principe de base c’est : plus tu loues, moins c’est cher !

    Nous savons combien les voyages au long court sont des expériences formidables. Nous appliquons les tarifs dégressifs avec les remises suivantes :

    • 1 semaine (1 à 7 jours) : 0 % 
    • 2 semaines (8 à 14 jours) : 4 % 
    • 3 semaines (15 à 21 jours) : 6 %
    • 4 semaines (22 à 28 jours) : 8 % 
    • 5 semaines (29 jours et +) : 10 % 
    • Pour un long projet : nous consulter.


    Est-ce que je peux voyager partout en Europe en van ?

    Oui ! Notre assurance vous couvre dans tous les pays avec la carte verte. Vous pourrez dès lors voyager dans les pays suivants : Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Israël, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine, Vatican (Etat du).

    Au niveau du kilométrage, notre forfait de base inclut 300 km/jour qui est calculé sur la moyenne de votre séjour. Soit pour un séjour de 10 jours de location, vous avez un forfait de 3 000 km qui est inclus.

    Pour avoir l’esprit tranquille et bénéficier du kilométrage illimité, nous proposons un forfait de 24 €/ jour.

    Et si je dépasse le nombre de kilomètres ?

    2 options s’offrent à vous :

    • Soit vous dépassez un peu, nous comptons 0,35 € du kilomètre supplémentaire. Soit pour 100 km supplémentaires, vous payerez 35 €.
    • Soit vous dépassez de beaucoup, nous vous recommandons de prendre le forfait kilomètre illimité à 24 €/jour.
    Curabitur odio amet, nunc non dictum
    Share This